Talvivaara ne veut pas payer pour la pollution des lacs finlandais

le
0

(Commodesk) Sommé de respecter l'environnement des environs de son site de Soktamo, le producteur de nickel finlandais Taalvivara a menacé de cesser l'exploitation.

Les habitants des villages voisins du site accusent Talvivaara de polluer les eaux des lacs, et ils supportent mal l'odeur de soufre qui se dégage de l'usine métallurgique. Attentif à leurs doléances, le ministre des Finances finlandais s'est dit prêt à sanctionner financièrement la minière si elle ne limite pas ses effluents. Elle rejette 110.000 m3 d'eau par mois dans les lacs environnants.

Or, Talvivaara envisage de produire de l'uranium, raison pour laquelle elle a dû se soumettre à une étude d'impact. La compagnie a annoncé 13 millions d'euros de travaux de mise en conformité des installations existantes, pour limiter les odeurs et poussières de sodium, phosphate et manganèse qu'elle envoie dans l'atmosphère. Elle compte faire installer un dispositif de filtrage des eaux par osmose inversée, un filtre catalytique de fumées, et réduire ses poussières à 10 mg/m3.

Si Talvivaara  ne se plie pas aux exigences environnementales de la Finlande avant la fin 2012, le site risque la fermeture administrative, a prévenu le ministère de l'Environnement.

Ce site de Talvivaara (61km2) est le plus grand gisement européen de sulfure de nickel. La compagnie y extrait environ 16.000 tonnes de nickel par an, et deux fois plus de zinc.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant