Taiwan-Ma va démissionner de la présidence du Kuomintang

le
0

(actualisé avec contexte) TAIPEH, 2 décembre (Reuters) - Le chef de l'Etat taiwanais, Ma Ying-jeou, va démissionner mercredi de sa fonction de président du Kuomintang, quelques jours après la lourde défaite enregistrée par sa formation politique aux élections municipales. Le Kuomintang, qui annonce cette démission, a notamment perdu lors du scrutin ses deux places fortes de Taipeh, la capitale, et de Taichung. "En tant que président du parti, Ying-jeou souhaite assumer la responsabilité majeure", a déclaré le Kuomintang dans un communiqué. "Je démissionnerai demain, mais pour le Kuomintang, ce ne sera pas la fin. Ce sera un renouveau", a dit le chef de l'Etat, cité par son parti. La démission de Ma de la direction du parti n'a pas de conséquence sur son statut de chef d'Etat. Il s'est fait élire président de la République en 2008 et a été réélu en 2012 à un deuxième et dernier mandat, qui prendra fin en 2016. "C'est la crise la plus grave pour le Kuomintang depuis que nous avons fui à Taiwan (NDLR: en 1949)", a déploré Li-Keng Kuei-fong, membre du comité central du parti nationaliste. Le parti de Chiang Kai-shek s'efforce de développer des relations d'amitié avec la Chine, bien que Pékin n'ait jamais renoncé à un recours éventuel à la force pour récupérer l'île. Depuis 2008 et l'arrivée de Ma au pouvoir, les relations économiques entre les deux Chines se sont nettement accrues. (Faith Hung; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant