Taïwan-La présidente élue dit qu'elle ne provoquera pas la Chine

le
0
    par Yimou Lee et J.R. Wu 
    TAIPEI/PEKIN, 16 janvier (Reuters) - La nouvelle présidente 
taïwanaise, du Parti progressiste démocratique (DPP), favorable 
à l'indépendance, Tsaï Ing-wen, a déclaré qu'elle ne 
provoquerait pas la Chine dès l'annonce de sa victoire samedi. 
    La Chine considère l'île autoadministrée comme une simple 
province rebelle.  
    Le Kuomintang, le parti du nationaliste Tchang Kaï-chek, qui 
s'était réfugié dans l'île face à l'avancée des troupes 
communistes était au pouvoir dans l'île depuis 1949. 
    Dans son discours de victoire, la candidate du DPP a salué 
la "démocratie profondément enracinée" dans la société 
taïwanaise et annoncé qu'elle défendrait la souveraineté 
taïwanaise.  
    La présidente Tsaï a précisé que son parti avait eu des 
communications avec les Etats-Unis par le passé et qu'elle 
souhaitait que cela se poursuive. 
    Les Etats-Unis n'ont pas de relations diplomatiques avec 
Taïwan mais Washington est l'allié le plus important de l'île et 
son principal fournisseur d'armes. 
    Après l'annonce de l'élection de Tsaï Ing-wen, le 
département d'Etat a déclaré que le résultat du scrutin 
présidentiel de samedi démontait que Taïwan était une 
"démocratie robuste" et qu'il avait hâte de travailler avec la 
nouvelle présidente. 
    Il a fait part de son "intérêt profond" à la poursuite de la 
paix et de la stabilité entre Taïwan et la Chine. 
    La future chef de l'Etat taïwanais a aussi appelé à la 
liberté de navigation en mer de Chine méridionale et à une 
résolution pacifique des différends dans cette zone. 
    Plusieurs pays ont émis des revendications sur des îles en 
mer de Chine, par laquelle transitent 5.000 milliards de dollars 
de marchandises chaque année : la Chine, qui y a même construit 
des îles artificielles pour asseoir ses prétentions, Brunei, la 
Malaise, le Vietnam, Taïwan et les Philippines. 
    Celle qui était jusqu'ici la chef de file de l'opposition 
taïwanaise a également déclaré qu'elle continuerait à renforcer 
les relations de l'île avec le Japon. 
 
 (Wu and Ben BlanchardDanielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant