Taiwan-Hung fait son grand retour, élue à la tête du Kuomintang

le
0
    TAIPEH, 26 mars (Reuters) - Le Kuomintang (Parti 
nationaliste, opposition) a choisi à sa tête une femme, Hung 
Hsiu-chu, dont il n'avait plus voulu comme candidate à la 
présidentielle du 16 janvier à la suite d'un tollé contre le 
début de sa campagne. 
    Favorable à une coopération avec la Chine continentale, Hung 
Hsiu-chu, ancienne enseignante, a obtenu 56% des suffrages 
samedi et battu trois autres candidats à l'élection à la 
direction du Kuomintang (KMT), a annoncé une porte-parole du 
parti. 
    La victoire de Hung Hsiu-chu marque son retour sur le devant 
de la scène, le KMT ayant renoncé en octobre dernier à ce 
qu'elle soit sa candidate à la présidentielle en raison des 
gaffes commises durant sa campagne et du tollé soulevé par 
certaines de ses déclarations. 
    Le changement n'avait pas permis au Kuomintang de 
l'emporter; le remplaçant de Hung Hsiu-chu, Eric Chu, a été 
largement battu par la candidate du Parti démocrate 
progressiste, Tsai Ing-wen. Celle-ci entrera en fonctions en 
mai, succédant à Ma Ying-jeou, membre du Kuomintang, au pouvoir 
depuis 2008. 
    Eric Chu avait démissionné de la direction du KMT après sa 
défaite électorale. 
 
 (Faith Hung et Ben Blanchard; Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant