Taïwan: des milliers de touristes évacués à l'approche du 3e typhon en deux semaines

le , mis à jour à 17:03
0
Taïwan: des milliers de touristes évacués à l'approche du 3e typhon en deux semaines
Taïwan: des milliers de touristes évacués à l'approche du 3e typhon en deux semaines

Et de trois. Megi, le troisième typhon en deux semaines s'apprête à frapper Taïwan ce mardi, alors que des vents violents sont déjà à l'assaut de la côte orientale de l'île au large de la Chine populaire. D'après les services météorologiques, il devrait déverser près d'un mètre de pluie par endroits en trois jours. Des milliers de touristes ont déjà été évacués ce lundi des îles situées plus au large.

 

 

[Vu de l'espace] null Le #typhon Megi (catégorie 2, vents > 150 km/h avec rafales proches de 200 km/h) qui frappera #Taiwan ce mardi pic.twitter.com/DDttnbcmmq

— Météo-France (@meteofrance) 26 septembre 2016

 

 

 

La côte orientale de Taïwan ne s'est toujours pas remise des dégâts causés à la mi-septembre par le super typhon Meranti, le plus puissant depuis 21 ans, suivi quelques jours plus tard par le typhon Malakas.

 

VIDEO. Taïwan se prépare pour son 3e typhon en deux semaines

 

Lignes de ferries déjà interrompues

 

Les ferries reliant l'île principale à Green Island et Orchid Island ont été suspendus lundi. Plus de 3 700 visiteurs ont été évacués au cours du week-end de ces îles faiblement peuplées. Une grue de 700 tonnes a été renversée par le vent dans un port de la région orientale de Hualien, écrasant un bâtiment voisin sans faire de victime.

 

 

 

Le #typhon #Megi, toujours très large et de catégorie 2, fait route vers #Taiwan qu'il devrait impacter en catégorie 3 sous 18 à 24h. pic.twitter.com/Kwli2VUzaB

— Keraunos (@KeraunosObs) 26 septembre 2016

 

 

 

35 000 soldats sur le pont

 

Plus de 35 000 soldats se tiennent prêts pour aider à distribuer de l'aide humanitaire tandis que 92 abris d'urgence ont ouvert leurs portes. Ce lundi matib, Megi se trouvait à 530 kilomètres à l'est-sud-est de Hualien, accompagné de vents soufflant en rafales de 190 kilomètres par heure.

 

« L'oeil ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant