Tahiti, sympathique mais pathétique

le
0
Tahiti, sympathique mais pathétique
Tahiti, sympathique mais pathétique

Oui, cette équipe de Tahiti est sympathique. Oui, elle s'est qualifiée grâce à son talent tout en profitant de la suffisance de la Nouvelle-Zélande dans la zone Océanie. Mais franchement, quel spectacle pathétique offert par Tahiti depuis le début de la Coupe des Confédérations ! Seize buts pris en deux matchs, deux raclées dont une mémorable face à l'Espagne? Si le Maracana s'est pris d'affection pour les sympathiques coéquipiers de Marama Vahirua et si les Tahitiens ont atteint leur objectif en inscrivant un but face au Nigeria, est-ce vraiment glorieux d'encaisser dix buts sous les yeux du monde entier ? Ceux qui ont joué au football un jour savent qu'il ne peut pas y avoir de plaisir à jouer quand on se fait corriger. Et les Espagnols ont-ils également pu s'amuser dans cette confrontation sans intérêt ? La Coupe des Confédérations, épreuve qui prolonge une saison déjà bien trop longue, a juste permis aux champions du monde d'enquiller les buts et les records face à un adversaire bien trop faible, dans ce qui ressemblait plus à un entraînement ou un match de charité.

Combien de buts vont encaisser les Tahitiens face à l'Uruguay ? Six, huit, dix, douze ? On ne parle plus de sport mais bien d'entrer au Guiness Book ! Car s'ils jouent sérieux, les Uruguayens devraient également enfiler les buts comme les Tahitiens enfilent des perles. Pour nous, observateurs français, Tahiti n'est pas une inconnue. Cette épreuve permettra certes à certains de placer la petite île sur une carte. Mais sur la map monde du football mondial, Tahiti est plus que jamais minuscule. Qualifiés en passant notamment dix buts aux Samoans, les Tahitiens doivent leur participation à cette épreuve test à la contre-performance étonnante de la Nouvelle-Zélande, qui jusqu'ici partageait les titres avec l'Australie. Sauf que l'Australie a quitté la zone Océanie pour l'Asie en 2006? Un aveu : la faiblesse du football dans l'Océanie étant trop spectaculaire, les Australiens, qui souhaiteraient organiser une Coupe du Monde un jour, ont voulu intégrer une autre zone géographique pour s'améliorer au contact de meilleures formations.

En acceptant cette requête, la FIFA aurait dû se rendre compte qu'elle offrait la possibilité à des équipes bien trop faibles d'affronter les meilleures équipes du monde. Bien sûr, au nom de l'universalité du foot, on ne peut que s'en féliciter. Bien sûr, cette équipe de Tahiti se régale en découvrant un pays, des stades, une médiatisation? Mais est-ce vraiment rendre service au foot tahitien et océanien que d'offrir un tel spectacle ? Sur le réseau internet espagnol, les vrais supporters de la Roja espéraient que les champions du monde auraient pitié de leurs adversaires. Les joueurs, qui ont été sérieux, n'ont pas forcé leur talent. Mais ils ne semblaient pas plus enchantés que ça de battre des records. Eux savent que cela ne sert pas forcément le football. Alors oui, l'Océanie mérite d'exister sur le plan mondial. Mais en autorisant l'Australie à changer de zone, la FIFA a reconnu l'infinie faiblesse de cette Confédération. Qui ne progressera certainement pas en étant offert comme victime aux meilleures équipes du monde. En mondovision.

Pilier de Football365 depuis 1999, Olivier De Los Bueis a couvert toutes les grandes compétitions internationales entre 2002 et 2010. Que ce soit en Corée du Sud, au Portugal, en Afrique du Sud ou en Allemagne, il a partagé ses impressions avec les Internautes du site. Tous les vendredis, ce grand supporter du Real Madrid vient rappeler qu'il ne faut jamais énerver ODLB.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant