Tachkent : La Tunisie a bien fait pression sur Jaziri pour qu'il déclare forfait

le
0
Tachkent : La Tunisie a bien fait pression sur Jaziri pour qu'il déclare forfait
Tachkent : La Tunisie a bien fait pression sur Jaziri pour qu'il déclare forfait

Le manager et frère de Malek Jaziri, n°1 du tennis tunisien, a confirmé les pressions « politiques » exercées par le ministère des Sports tunisien, via la Fédération, pour forcer le joueur à déclarer forfait contre l'Israélien, Amir Weintraub, qui est également son partenaire au sein du club français de Sarcelles, en quarts de finale du tournoi de Tachkent la semaine dernière. Officiellement, Jaziri avait déckaré forfait sur blessure, officieusement, les raisons apparaissent plus politiques. « Pour être clair : Malek s'est retiré pour des raisons sportives, car il s'est blessé, il a fait son échauffement pour le match, il a eu mal, le médecin a constaté un gonflement de son genou, a expliqué Emir Jaziri à l'AFP. Mais sur le plan politique, on a reçu un ordre de ne pas jouer. C'était un mail de la Fédération tunisienne de tennis, via le directeur technique national : "Suite à la réunion au ministère de la Jeunesse et des Sports avec Riadh Azaïez (ndlr : directeur du sport d'élite au ministère tunisien des Sports), j'ai le regret de t'informer que tu ne peux pas jouer". C'est une décision choquante car on fait rentrer la politique dans le sport. Nous sommes totalement contre ça. Et Malek en est la première victime, car le tennis c'est son métier, son gagne-pain. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant