Tablettes en 5ème: les premiers pas des collèges pionniers

le
0
Tablettes en 5ème: les premiers pas des collèges pionniers
Tablettes en 5ème: les premiers pas des collèges pionniers

Que faire des tablettes à la récré? Qui va les assurer? Peut-on les ramener à la maison? Alors que le gouvernement veut équiper massivement les élèves de 5ème, des collèges pionniers ont témoigné de questions pratiques ou techniques, lors du salon Educatec-Educatice cette semaine à Paris.Le plan numérique annoncé par François Hollande prévoit de doter tous les 5ème d'équipements individuels mobiles, type tablettes ou ordinateurs portables, en trois ans à partir de la rentrée 2016, en partenariat avec les départements, responsables de l'équipement des collèges.La subvention de l'Etat atteint 190 euros par élève et 380 euros par enseignant. Il octroie aussi 30 euros par an par élève et professeur pour des ressources pédagogiques numériques et mettra à disposition une banque d'autres ressources complémentaires des manuels scolaires balayant les programmes du CM1 à la 3ème. Si le gouvernement vise 40% des collèges ainsi équipés à la rentrée 2016, l'Assemblée des départements de France (ADF) estime qu'avec les collèges déjà sélectionnés on se situe à 17% et que le chiffre pourrait monter à 20-25%. L'objectif est de favoriser une "transformation en profondeur de la démarche pédagogique, de la culture de l'école", selon Mathieu Jeandron, directeur du numérique à l'Education nationale. La plupart des métiers vont changer, "c'est important que les élèves comprennent le monde de demain, l'information, sachent apprendre par eux-mêmes".Les choses évoluent mais "plus modestement que les discours politiques", estime le site Café pédagogique, organisateur d'une conférence sur les collèges pionniers. Cette année, 220 "collèges préfigurateurs" se sont lancés.- Plein de questions -En Saône-et-Loire, où six établissements expérimentent le plan, "le déploiement s'est fait assez tôt", dans une zone déjà impliquée dans d'autres tests, explique Guillaume Lion, un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant