Tables tactiles et casques 3D: ces agences de voyage qui zappent les brochures imprimées

le
0
Tables tactiles et casques 3D: ces agences de voyage qui zappent les brochures imprimées
Tables tactiles et casques 3D: ces agences de voyage qui zappent les brochures imprimées

Exit les brochures imprimées; bienvenue aux casques immersifs et tables tactiles pour se croire déjà sous les cocotiers: les agences de voyage françaises trouvent un nouveau souffle avec des points de ventes numérisées, au design épuré."Ici c'est comme internet, un sourire en plus". Ce message s'affiche en vitrine d'une dizaine d'agences Thomas Cook rénovées pour en faire des "lieux d'inspiration moderne et proposer une nouvelle expérience" aux consommateurs.Thomas Cook, mais aussi TUI, Havas Voyages, Club Med ou encore Look Voyages testent depuis 2015 de nouveaux concepts pour leurs points de vente, dans le but de dépoussiérer leur image et d'attirer une clientèle plus jeune et adepte des nouvelles technologies."Il y a un vrai retour en grâce de l'agence de voyage physique, alors qu'il y a deux ans, tout le monde la disait condamnée avec internet. Mais il faut bien sûr rénover le concept et en faire un lieu de vie", résume à l'AFP Pascal de Izaguirre, président du voyagiste TUI France, présent au Salon mondial du Tourisme de Paris (17-20 mars).TUI compte à ce jour quatre agences nouvelle génération et en ouvrira une vingtaine en 2016: en vitrine, les affiches ont laissé la place à des écrans et à l'intérieur, le futur vacancier fait défiler les destinations sur une grande table tactile puis enfile un casque de réalité virtuelle pour s'imaginer déjà sur son transat. "On attire 20% de nouveaux clients qui, avant, n'auraient pas passé la porte d'une agence Marmara ou Nouvelles Frontières", les deux principales marques du groupe, souligne M. de Izaguirre.Internet "ne peut pas répondre à tout, il est indispensable d'avoir un relais physique pour les transactions compliquées et les voyages à la carte. On est dans un processus omnicanal, où internet ne s'oppose pas à l'agence, car la plupart des clients qui se déplacent se sont déjà fait une idée de leur voyage sur le web", ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant