Tableaux volés à Ajaccio : le gardien du musée mis en examen

le
0
L'employé municipal qui dit avoir subtilisé samedi quatre tableaux du musée des Beaux-arts d'Ajaccio, avant que ceux-ci ne disparaissent mystérieusement, a été transféré lundi au parquet d'Ajaccio qui a ouvert une information judiciaire.

Un double vol mystérieux. Quatre tableaux du musée des Beaux-arts d'Ajaccio ont été dérobés dans la voiture d'un employé municipal, qui affirme les avoir lui-même subtilisés tôt samedi matin pour faire pression sur la mairie et le préfet. Son objectif : obtenir des garanties sur l'arrêt de la procédure d'expulsion de son logement. Une affaire qui «manque de clarté», selon le procureur de la République d'Ajaccio, Thomas Pison, qui a précisé que «les déclarations de l'employé municipal méritaient d'être vérifiées». Transféré lundi au parquet d'Ajaccio qui a ouvert une information judiciaire, l'agent a été mis en examen dans la journée pour «vol commis en bande organisée» et «tentative de vol en bande organisée». Les oeuvres, elles, restent toujours introuvables, mais les investigations menées depuis samedi laissent supposer que l'homme n'a pas agi seul, a indiqué une source proche de l'enquête.

Selon le chef de la sécurité du musée, Palmiro Ca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant