Tabac, taxes, heures sup: ce qui change

le
0
Le plan d'économies annoncé permettra de dégager 12 milliards d'euros en 2011 et 2012. Principale mesure : la révision de la taxation des plus-values immobilières. La croissance n'excèderait pas 1,75%

Alors que la crise des dettes publiques ébranle la zone euro, la France annonce une nouvelle batterie de mesures d'austérité. Objectif: économiser 1 milliard d'euros en 2011 et 11 milliards en 2012 et ainsi ramener le déficit public à 3% du PIB en 2013. Le gouvernement se fixe pour «nouveau défi» d'atteindre un déficit de 4,5% du PIB au lieu de 4,6 % initialement visés, afin de «sécuriser notre trajectoire contre tout aléa supplémentaire de croissance et veiller à ne pas casser le moteur de la croissance», a précisé le premier ministre François Fillon.

Le gouvernement a revu à la baisse ses prévisions de croissance: cette année, le PIB français devrait augmenter de 1,75%, contre 2% initialement prévu. La même progression, de 1,75%, est attendue en 2012 contre 2,25% attendu auparavant.

Les nouvelles mesures

Pour atteindre ces objectifs, le premier ministre François Fillon a dévoilé ce mercredi une batterie de nouvelles mesures d'austérité. La plupart étaient

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant