Tabac: Marisol Touraine veut un paquet à 10 euros

le
0

La ministre de la Santé a annoncé dans Le Grand Jury RTL/ Le Figaro/ LCI vouloir une hausse «significative» du prix du tabac. Une mesure à laquelle s'oppose les buralistes, déjà vent debout contre le paquet neutre.

L'annonce ne va pas plaire. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé dimanche dans le Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI vouloir «une augmentation forte et significative du prix du tabac le plus vite possible». La ministre s'est même dite favorable à un paquet à 10 euros, même si «ça n'est pas à l'horizon de ce quinquennat que le paquet» atteindra ce prix, a ajouté la ministre. «Le prix du tabac est un enjeu de santé publique et on le sait, ça marche», a-t-elle estimé. Une annonce en accord avec les préconisations de la Cour des comptes dans son dernier rapport annuel. L'institution appelle «à mettre en oeuvre dans la durée une politique de relèvement soutenu des prix en usant de l'outil fiscal à un niveau suffisant pour provoquer un baisse effective et durable de la consommation».

«Si Marisol Touraine amène le paquet à 10 euros, c'est la fin de notre profession», a réagi sur RTL Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes. «Si demain le paquet passait à 10 euros, ce serait 35%, 40% de la consommation qui échapperait à tout contrôle», ajoutait-il sur France Info. «Parmi les méthodes pour diminuer la consommation de tabac, l'augmentation des prix d'au moins 10% est la seule mesure vraiment efficace», estime de son côté Bertrand Dautzenberg, président de l'Office français de prévention du tabagisme (OFT).

L'année dernière, les ventes de cigarettes ont augmenté pour la première fois depuis 2009, les recettes fiscales progressant ainsi de 1,8% en 2015. Depuis 1990, le prix du tabac est passé de 1,5 à 7 euros.

Les députés avaient rejeté en octobre toute hausse des prix du tabac, suivant ainsi la volonté du gouvernement qui ne voulait pas mettre en péril le paquet neutre, déjà combattu par les buralistes.

«Il faut procéder par étapes: d'abord le paquet neutre, puis une augmentation», a ajouté Marisol Touraine dans Le Grand Jury. Mis en place le 20 mai prochain, le paquet sans logo avait soulevé une levée de boucliers. Instaurés pour la première fois en Australie, ces paquets auront tous une forme, couleur et typographie identiques. L'idée est de rendre le produit le moins attirant possible auprès des fumeurs.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant