Tabac : les Français d'accord pour étendre les interdictions

le
2
Tabac : les Français d'accord pour étendre les interdictions
Tabac : les Français d'accord pour étendre les interdictions

Bannir un peu plus la cigarette de notre environnement quotidien ? Les Français sont pour, selon un sondage publié lundi par Alliance contre le tabac. A commencer par les voitures privées transportant des enfants. D'après ce sondage réalisé par Ipsos pour le compte de l'association anti-tabac, 95% des Français jugent «très souhaitables» ou «plutôt souhaitables» que les «personnes soient protégées de la fumée de cigarette dans les voitures en présence d'enfants».

En Afrique du Sud et dans plusieurs États aux États-Unis, Canada et Australie, la cigarette est interdite dans les autos avec enfants ou mineurs, en raison des risques accrus du tabagisme passif dans un espace confiné. Le Royaume-Uni pourrait adopter une mesure similaire après le feu vert, en février, des députés britanniques.

Les études montrent que la concentration en particules fines (d'un diamètre inférieur à 2,5 millième de millimètre) nuisibles pour les poumons, est dix fois supérieure sur les sièges arrière des voitures de fumeurs que dans les véhicules de non-fumeurs. En France, une telle mesure (déjà discutée au Sénat en 2013) devrait être «expliquée» à la population mais elle aurait le mérite de contribuer à «débanaliser le fait de fumer», estime l'association.

Un périmètre sans tabac autour des écoles

D'après cette même enquête d'opinion, la population serait également très favorable à une interdiction de la cigarette près des écoles : 84% des sondés jugent «souhaitables» une «protection» des personnes «aux abords des établissements scolaires».

Il en va de même pour les «parcs et jardins publics dédiés aux enfants» (83% «favorables»), dans les stades, sous les abribus et dans les files d'attentes à l'extérieur (82%), aux terrasses des cafés et restaurants (72%) ainsi que sur les plages (72%).

«Lorsqu'il s'agit de protéger l'entourage de la fumée du tabac dans certains lieux, l'adhésion est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zaizai le lundi 26 mai 2014 à 17:44

    Je veux un périmètre de sécurité anti c., mais j'ai peur de ne pas pouvoir y rester mdr.qui est plus fanatique qu'un non fumeur ? un ex-fumeur soit 80 % des non fumeurs

  • opelin le lundi 26 mai 2014 à 17:17

    On touche à la sphère privée, impossible de légiférer.Sinon demain on n'aura plus le droit de boire, manger debout, pisser à côté ... Les lois ne sont pas là pour corriger les défauts de bon sens.