Tabac : le prix des cigarettes n'augmentera pas au 1er janvier

le
9
Tabac : le prix des cigarettes n'augmentera pas au 1er janvier
Tabac : le prix des cigarettes n'augmentera pas au 1er janvier

Les fumeurs n'auront pas à subir, au 1er janvier, une nouvelle hausse du prix des cigarettes. Les paquets devaient en effet augmenter de 30 centimes en 2015, mais ce ne sera finalement pas le cas.

A force de lobbying, les cigarettiers sont parvenus à leurs fins : enrayer l'augmentation automatique du prix du tabac. Dans le cadre des discussions du projet de loi de finances rectificative (PLFR) 2014 à l'Assemblée nationale, le secrétaire d'État au Budget Christian Eckert avait soutenu vendredi soir un amendement proposant que la hausse de la fiscalité sur les cigarettes ne soit plus automatique, comme c'était le cas depuis 2010. Cet amendement a été voté par les députés, permettant au paquet le moins cher de rester à 6,50 euros, tandis que le plus cher coûtera toujours 7 euros.

Cette modification du calcul de la fiscalité du tabac qui jusqu'ici était responsable, selon le socialiste Razzy Hammadi, «d'une hausse automatique chaque année des écarts de prix du tabac entre la France et le reste de l'UE» devrait donc satisfaire les buralistes, d'autant que les députés ont aussi voté l'interdiction de tout achat de tabac à distance, dans un pays étranger, pour lutter contre le marché parallèle.

Les choix de l'Assemblée ont été vigoureusement contestés par la socialiste Michèle Delaunay, cardiologue de profession, qui a argué «que le seul lobby qui vaille en matière de tabac est celui des victimes». Elle a également échoué à faire adopter ses amendements pour aligner les taxes des cigares et cigarillos sur celles appliquées aux cigarettes.

Le ras-le-bol des buralistes à la frontière italienne

Près de la frontière italienne, les buralistes français se réjouissent de l'amendement voté par les députés, évoquant «une avancée positive». Ils étaient néanmoins une centaine à manifester ce samedi matin pour exprimer leur ras-le-bol. Venus des départements des Alpes-Maritimes, du Var, du Vaucluse, des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • slivo le samedi 6 déc 2014 à 21:36

    "Tabac : le prix des cigarettes n'augmentera pas au 1er janvier"... mais il restera 364 jours pour le faire !

  • pier4564 le samedi 6 déc 2014 à 18:46

    à quand la baisse?

  • janaliz le samedi 6 déc 2014 à 17:56

    De quoi vaut-il mieux mourir ? De l'abus de tabac, de l'abus de boissons, de l'abus d'huile de palme, de l'abus de jambon phosphaté, de l'abus d'impôts (si, si, puisque l'impôt tue l'impôt...), de l'abus des taxes en tout genre qui jettent dans les rues des milliers de nos concitoyens qui deviennent des sans-abris et en meurent ? Je vous laisse le choix, mais il serait étonnant que vous échappiez à l'un de ces maux !

  • dsta le samedi 6 déc 2014 à 17:13

    "L'état, tue" !

  • dumont47 le samedi 6 déc 2014 à 17:13

    Ben normal faut que les fumeurs puissent fumer pour payer les taxes y afférentes .....perso tu peux tripler le paquet je ne connais pas grand chose de plus degueu que l'odeur du fumeur

  • heimdal le samedi 6 déc 2014 à 16:09

    Une honte ce gouvernement !

  • nayara10 le samedi 6 déc 2014 à 14:39

    Tu aurais dû demander à mon père ,Octagénaire qui se portait bien...Quand ,le Hache sera en vente libre ,il n'y aura que du bonheur...

  • kbedd le samedi 6 déc 2014 à 14:22

    Un des taux de cancer le plus haut du monde et la France se permet de prendre ce sujet à la légère .. les lobbies marchent bien ! Beaucoup mieux qu aux US.

  • fortunos le samedi 6 déc 2014 à 14:21

    les fumeurs vont se rejouir et continuer leur poison qui reduit leur vie de 10 mn a chaque cigerette,ainsi que les caisse de retraites qui verseront moins longtemps des pensions aux fumeurs,comme l argumentent les industriels du tabac