Tabac : l'essoufflement doit vite alerter

le
0
La BPCO, atteinte à la capacité respiratoire des poumons, pourrait devenir une cause de mortalité plus importante que le cancer.

«La broncho-pneumopathie chronique obstructive, appelée couramment BPCO, tue 17.000 personnes chaque année, nécessite une assistance respiratoire pour 100.000 patients et coûte 3 milliards d'euros par an alors qu'elle pourrait parfaitement être prévenue», regrette le Pr Antoine Magnan, chef du service de pneumologie de l'Institut du thorax au CHU de Nantes.

La BPCO touche 6 à 8 % de la population en France soit 3,5 millions de personnes. Le tabagisme, y compris de manière passive, est en effet à l'origine d'environ 90 % des cas, les autres étant liés surtout à l'exposition professionnelle. La BPCO se déclare après 45 ans, le plus souvent chez les hommes dans six cas sur dix, mais l'écart avec les femmes se réduit chaque année. La lutte contre la BPCO passe avant tout par une meilleure connaissance de son existence - seuls 8 % des Français de plus de 45 ans en ont entendu parler -, un meilleur diagnostic - 70 % des malades ignorent qu'ils sont atteints - et un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant