Tabac : des experts français «vendus»

le
0
Une enquête menée dans la documentation issue des procès de l'industrie du tabac aux Etats-Unis montre que Philip Morris a payé des scientifiques français pour tenter de minimiser les dangers du tabagisme passif.

On connaissait les mauvaises pratiques de l'industrie du tabac aux États-Unis pour tenter de piper les données scientifiques sur les dangers de la cigarette sur la santé. Une enquête publiée vendredi dans le journal Le Monde rapporte maintenant que le géant du tabac Philip Morris a également payé des chercheurs français dans les années 1990 pour semer le doute sur les risques du tabagisme passif.

La question de savoir si le tabac avait aussi un impact sur l'espérance de vie des non-fumeurs vivant dans un environnement enfumé était cruciale car c'est ce point qui a incité certains États à interdire le tabac dans les lieux publics, comme la France l'a fait en 2007.

Même si un lien incontestable entre tabagisme passif et cancer du poumon a été établi en 1981 par une grande étude épidémiologique japonaise, l'industrie du tabac a tiré sur toutes les cordes possibles pour le remettre en cause. En France, Le Monde révèle que quelques chercheurs français secrètement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant