T.Martin s'impose, Froome en impose

le
0
T.Martin s'impose, Froome en impose
T.Martin s'impose, Froome en impose

Une victoire de Tony Martin était inespérée au soir de la première étape tant sa chute avait été brutale. L'Allemand a pourtant offert à sa formation, Omega Pharma-Quick Step, une belle victoire lors du contre la montre de la onzième étape longue de 33 km entre Avranches et le Mont-Saint-Michel (en 36'29''). Grand favori de l'épreuve, le champion du monde de la spécialité a viré en tête lors de tous les pointages intermédiaires, avec une vitesse moyenne de 54,27km/h ! L'homme aux 8 victoires en contre-la-montre cette année avait pourtant identifié son adversaire le plus sérieux : «Froome est mon principal concurrent. Je devrai donc attendre jusqu'au dernier. Il est fort mais peut-être qu'il n'y a pas assez de côtes. Je suis optimiste. » Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le coureur d'Omega Pharma avait vu juste. Chris Froome (Sky) a maintenu le suspense jusqu'à la ligne d'arrivée puisqu'il virait en tête lors des deux points intermédiaires. Finalement, la deuxième partie de la course lui aura été fatale. Le leader du général termine finalement deuxième, à 12" de T.Martin qui signe le deuxième succès d'étape de sa carrière sur la grande boucle (après le clm de Grenoble en 2011).

Les favoris dans le durS'il n'a pas remporté l'étape, Chris Froome a tout de même fait une très belle opération puisqu'il a repris au moins 1'53" à tous ses concurrents au classement général. Il n'y a pas eu de miracle pour Alberto Contador qui a terminé hors du Top 10 avec 2'15" de retard sur le vainqueur de l'étape. Alejandro Valverde (2'12" de retard) n'a pas fait mieux. Même fortune pour Cadel Evans, pas vraiment un spécialiste de l'épreuve. L'étape a été un véritable chemin de croix pour Andy Shleck qui a franchi la ligne avec 4'44" de retard sur Martin et se classe 123ème de l'étape ! Un véritable calvaire qui le fait pointer, au soir de la onzième étape, à plus de huit minutes du leader de Sky. Tous ont désormais le regard fixé sur les Pyrénées, seul terrain sur lequel ils pourront sans doute s'exprimer pour espérer barrer la route de Froome, deuxième grand gagnant de cette étape.

LES FRANÇAISSylvain Chavannel (Omega Pharma-Quick Step) était attendu lors de cette étape. Le quintuple champion de France du contre-la-montre a franchi la ligne d'arrivée avec 1'37" de retard sur Martin et s'adjuge la septième place au général. Il devance un autre Français qui a réalisé un bon chrono, Jérémy Roy (FDJ) 1'43".

LA VIE DES MAILLOTSMaillot jaune : Christopher Froome (Sky)Il aura lutté jusqu'au bout pour la victoire d'étape. Il se contente finalement de la seconde place. Ses concurrents au général n'ayant pas tenu le rythme, le maillot de leader reste en sa possession, solidement accroché sur ses épaules.

Maillot vert : Peter Sagan (Cannondale)Pas de changement de maillot pour Peter Sagan qui est toujours le meilleur sprinteur avec 186 point d'avance sur Greipel.

Maillot à pois : Pierre Rolland (Europcar)Le parcours plat de cette étape n'était pas vraiment tracé pour les grimpeurs. Pierre Rolland, qui conserve son maillot à pois, en a fait les frais et a terminé avec plus de quatre minutes de retard sur Tony Martin (40'45").

Maillot blanc : Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-Quick Step) Nairo Quintana n'est pas parvenu à conserver son maillot blanc. Il franchit la ligne d'arrivée avec 1'56" de retard sur Kwiatkowski. Le Polonais prend donc le Maillot Blanc pour 33".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant