T. Italia revoit en hausse sa prévision annuelle après le S1

le
0
 (Actualisé avec la JV avec Fastweb, précisions sur le Brésil) 
    MILAN, 26 juillet (Reuters) - Telecom Italia  TLIT.MI  a 
revu en hausse mardi sa prévision de résultat brut local après 
avoir publié des résultats semestriels un peu meilleurs que 
prévu, portés par une performance plus soutenue de ses 
opérations mobiles. 
    Le premier opérateur télécoms italien, contrôlé par Vivendi 
 VIV.PA , prévoit pour son excédent brut d'exploitation (EBE, 
Ebitda) annuel dégagé en Italie une croissance dans le bas d'une 
fourchette à un chiffre, sur une base organique. 
    Il anticipait auparavant un Ebitda local "au moins stable" 
et a réalisé sur le trimestre avril-juin sa meilleure 
performance opérationnelle locale depuis 2009. 
    L'Ebitda du premier semestre pour l'ensemble du groupe, 
incorporant donc les opérations brésiliennes, a augmenté de 2,4% 
à 3,726 milliards d'euros, au-dessus d'un consensus de 3,62 
milliards fourni par Telecom Italia lui-même. 
    Le chiffre d'affaires a diminué de 9,9%, soit un peu moins 
que prévu, à 9,096 milliards d'euros, à comparer à un consensus 
le donnant à 9,08 milliards.  
    Les ventes ont chuté de 31% au Brésil, en raison d'une vive 
récession qui rogne le revenu disponible pour les combinés 
mobiles. 
    TIM Participaçoes, le deuxième opérateur mobile brésilien, 
dont Telecom Italia détient la majorité du capital, a dit ce 
mardi qu'il réduirait les coûts et les investissements pour 
rétablir sa rentabilité ces trois prochaines années. 
    Telecom Italia et Fastweb, filiale de l'opérateur télécoms 
Swisscom  SCMN.S , ont par ailleurs convenu de créer une 
coentreprise qui investira 1,2 milliard d'euros pour accélérer 
le déploiement du très haut débit dans 29 villes d'Italie. 
    Ce faisant, Telecom Italia, qui aura 80% du capital de la 
coentreprise, entend mieux affronter la concurrence en 
particulier de l'électricien Enel  ENEI.MI , qui veut se faire 
une place dans l'ultra-haut débit en ouvrant ses réseaux aux 
câbles de fibres optiques. 
     
 
 (Agnieszka Flak et Stefano Rebaudo, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant