Syrie-Washington parle d'un "acte agressif" de la part de Moscou

le , mis à jour à 19:30
2

WASHINGTON, 30 septembre (Reuters) - Les Etats-Unis jugent alarmant que la Russie n'ait pas demandé l'ouverture de discussions militaires avant d'entamer ses raids aériens en Syrie, a déclaré mercredi le secrétaire adjoint à la Défense Robert Work, parlant d'un geste "agressif". "Ce qui s'est passé ce matin nous a alarmés", a-t-il déclaré lors d'une audience devant un commission parlementaire. "Ce que les deux présidents ont convenu, c'est que nos armées se parlent pour éviter les situations conflictuelles. "Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une erreur. Je pense qu'avant nos discussions militaires, il s'agit d'un acte agressif de la part de la Russie", a ajouté Robert Work. (Idrees Ali, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3155433 le mercredi 30 sept 2015 à 20:59

    pourquoi de l'hypocrisie ? Poutine a dit vouloir arreter l'avancée de Daesh , et il bombarde comme son grand ami Bachar , les milices et soldats qui luttent contre l'avancée de Daesh . Le 1er fautif est Poutine .

  • nmaalouf le mercredi 30 sept 2015 à 20:35

    Assez d'hypocrisie tonton Sam.