Syrie-Washington fait part de sa préoccupation à Moscou

le
0

A BORD D'AIR FORCE ONE/WASHINGTON, 9 septembre (Reuters) - L a Maison blanche a fait part mercredi de sa "préoccupation profonde" à propos des informations selon lesquelles la Russie pourrait avoir déployé du personnel militaire et des avions en Syrie pour aider le régime du président syrien Bachar al Assad à combattre la rébellion et notamment l'Etat islamique (EI). "Notre position de fond est qu'une contribution russe constructive à l'effort contre l'EI serait la bienvenue, mais nous avons clairement dit qu'il serait inadmissible pour quelque partie que ce soit, y compris les Russes, de fournir un soutien quelconque au régime Assad", a déclaré à la presse le porte-parole de la Maison blanche Eric Schultz. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a tenu des propos similaires à son homologue russe Sergueï Lavrov. Les informations faisant état d'activités militaires russes en Syrie risquent d'alimenter la violence et sont inutiles, a déclaré le porte-parole du département d'Etat John Kirby. John Kerry, a-t-il dit, a clairement dit à Sergueï Lavrov que si ces informations étaient vraies, "elles pourraient déboucher sur une violence plus grande encore et qu'elles n'étaient pas utiles du tout" pour mettre fin au conflit. (Julia Edwards et Lesley Wroughton; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant