Syrie : Washington et Moscou enfin d'accord sur une résolution

le
0
Syrie : Washington et Moscou enfin d'accord sur une résolution
Syrie : Washington et Moscou enfin d'accord sur une résolution

Un accord a été trouvé à l'ONU pour voter ce vendredi une résolution sur la Syrie. Après des semaines d'intenses tractations, Russie et Etats-Unis se sont enfin accordés jeudi sur un texte encadrant la destruction de l'arsenal chimique du régime syrien de Bachar al-Assad. Il s'agit d'une percée diplomatique majeure. Depuis le début du conflit syrien en mars 2011, le Conseil de sécurité n'a jamais réussi à se mettre d'accord sur un texte, Moscou et Pékin ayant opposé leur veto à trois reprises.

«Il s'agit d'une avancée très significative avec un Conseil de sécurité qui agit, de façon unie, pour imposer des obligations légales et contraignantes à la Syrie pour la première fois», a réagi Samantha Power, ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU. Pour Laurent Fabius, ce texte «marque un pas en avant» et «reprend les exigences» formulées par la France.«J'espère que ce message sera entendu et compris à Damas», a pour sa part déclaré Mark Lyall Grant, ambassadeur britannique à l'ONU.

Sur Twitter, la mission de la France auprès de l'ONU annonce que le vote aura lieu à 20 heures, heure de New York, soit à partir de 2 heures, heure française, dans la nuit de vendredi à samedi.

#Syrie - Le Conseil de sécurité de l' #ONU planifie un vote sur la résolution sur les #armeschimiques à niveau ministériel vendredi à 20hNY.? La France à l'ONU (@franceonu) September 27, 2013

Moscou se réserve une possibilité de blocage

Le projet de résolution prévoit la possibilité pour le Conseil de prononcer des sanctions à l'encontre du régime Assad si le plan de désarmement chimique n'est pas respecté. Cependant, le texte ne précise pas quelles sont les mesures envisagées et n'impose pas de sanctions automatiques. En cas de violation des engagements, il faudrait donc une deuxième résolution, ce qui laisse à Moscou, allié de Damas, un droit de regard et une possibilité de blocage.

Avant le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant