Syrie : violences avant une médiation

le
0
Trente personnes sont mortes dimanche à Damas et Alep. Des experts onusiens sont attendus sur place.

Ce lundi, de violents combats se poursuivent en Syrie entre les forces de sécurité et la rébellion. En différents points du pays, dont Deraa et Homs, les opérations militaires se multiplient.

Dimanche, à Alep, la deuxième ville du pays, un attentat à la voiture piégée a détruit le siège de la sécurité politique, faisant au moins trois morts et de nombreux blessés. La veille, deux autres attaques à la voiture piégée avaient fait 27 morts et 140 blessés à Damas.

L'un des attentats avait visé le quartier général des renseignements de l'armée de l'air, dans le secteur chrétien de Qassaa. «Nous avons eu très peur», nous déclarait peu après un habitant de Qassaa. Pour les autorités, ces attaques sont l'œuvre de «terroristes islamistes». L'opposition syrienne, elle, accuse le régime d'avoir fabriqué une «machination». Fin décembre, deux attentats du même type avaient déjà visé des centres de la sécurité à Damas. Ils avaient été revendiqués qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant