Syrie-Une bombe incendiaire larguée sur un hôpital à Daraya-OSDH

le
0
    BEYROUTH, 19 août (Reuters) - Un hélicoptère de l'armée 
syrienne a largué un baril d'explosif incendiaire sur le seul 
hôpital de la ville de Daraya contrôlée par les rebelles, dans 
les faubourgs de Damas, ont rapporté vendredi un groupe insurgé 
et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). 
    La vingtaine de personnes présentes à l'intérieur du 
bâtiment ont pu être évacuées mais l'hôpital a été totalement 
détruit par les flammes, a précisé Issam al Reiss, porte-parole 
de l'Armée syrienne libre (ASL) dans la région. 
    Située à 12 km de Damas, Daraya est assiégée par l'armée de 
Bachar al Assad. Ni l'organisation Etat islamique (EI), ni le 
Front Fatah al Cham (ex-Front el Nosra) ne sont présents dans ce 
secteur. 
    Selon l'OSDH, l'armée syrienne a largué 45 barils 
d'explosifs et pilonné la ville avec des roquettes et de 
l'artillerie au cours de la journée de vendredi. 
    L'usage des barils d'explosifs a été condamné par le Conseil 
de sécurité des Nations unies. Le gouvernement de Damas nie en 
utiliser mais leur utilisation a été mise en évidence par une 
commission d'enquête de l'Onu sur la Syrie. 
    Mardi, l'organisation Human Rights Watch a accusé la Syrie 
et la Russie d'utiliser des bombes incendiaires en violation des 
lois internationales. 
     
 
 (Angus McDowall; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant