Syrie: un Suédois chargé d'enquêter

le
0
L'ONU a chargé Ake Sellström de diriger l'enquête sur l'emploi éventuel d'armes chimiques en Syrie. En 2002, ce scientifique n'avait pas trouvé la preuve de l'existence d'armes de destruction massive en Irak.

New York

Le Suédois Ake Sellström, qui a, dans les années 1990, enquêté sur le programme irakien d'armes chimiques et bactériologiques, dirigera l'enquête sur le possible usage d'armes chimiques en Syrie. Il a été nommé mardi par les Nations unies, alors que le gouvernement syrien et les rebelles s'accusent mutuellement d'avoir recours à de telles armes.

Confronté aux profondes divisions entre la Russie et les Occidentaux sur la Syrie, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a décidé par souci de neutralité de n'inclure dans l'enquête aucun expert des cinq grandes puissances membres permanents du Conseil de sécurité. L'équipe qui devrait compter huit à dix personnes basées à Beyrouth, des Latinos, des Asiatiques et des Nordiques...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant