Syrie-Un quartier d'Alep bombardé par les rebelles

le
0

BEYROUTH, 11 avril (Reuters) - Les rebelles syriens ont bombardé dans la nuit de vendredi à samedi un quartier d'Alep, la deuxième ville de Syrie, tenu par les forces gouvernementales, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'organisation, qui s'appuie sur un réseau de sources indépendantes, fait état de cinq morts à Souleimaniyah mais prévient que le bilan pourrait s'alourdir. Les médias officiels parlent de huit morts et de dizaines de personnes coincées sous des décombres. La télévision nationale a diffusé des images d'immeubles sérieusement endommagés et de rues jonchées de gravats. A l'antenne, un dignitaire religieux, le grand mufti Ahmed Badr al Dine al Hassoun, a appelé à la destruction totale des zones sous contrôle rebelle d'où les obus ont été tirés. "Nous informons les civils, qu'ils soient ou non des sympathisants (des insurgés), qu'ils doivent quitter la zone", a-t-il dit. L'agence de presse officielle Sana a déclaré que les rebelles à l'origine de l'attaque étaient des militants islamistes radicaux "liés au régime Erdogan", en référence au président turc Recep Tayyip Erdogan qui veut chasser son homologue syrien Bachar al Assad du pouvoir. Alep est l'une des principales lignes de front de la guerre en Syrie, qui a fait plus de 220.000 morts en quatre ans. Les rebelles déployés dans une partie de la ville et ses alentours ont répoussé à plusieurs reprises les tentatives menées par l'armée gouvernementale et les milices alliées à Damas pour couper les lignes de ravitaillement reliant l'agglomération à la Turquie. (Tom Perry; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant