Syrie-Un otage japonais du Front al Nosra lance un appel à l'aide

le
0
    TOKYO, 30 mai (Reuters) - Le gouvernement japonais a déclaré 
lundi faire tout son possible pour obtenir la libération d'un 
journaliste japonais actuellement détenu par le Front al Nosra, 
la branche syrienne d'Al Qaïda, après la diffusion de ce qui 
semble être une photo de cet homme sur internet. 
    La photo, qui semble avoir été diffusée dimanche soir sur 
internet, montre un homme barbu vêtu d'une tenue orange, qui 
tient un écriteau où sont inscrits à la main ces mots en 
japonais: "S'il vous plaît, aidez-moi. C'est ma dernière 
chance!". L'appel est signé: "Jumpei Yasuda". 
    Le sort de Jumpei Yasuda, qui est journaliste indépendant 
depuis 2003, a été mis en lumière en mars dernier par une vidéo 
qui le montrait en train de lire un message à son pays et à sa 
famille. Selon les médias, il a été capturé par le Front al 
Nosra après être entré en Syrie par la Turquie voici près d'un 
an, en juin 2015. 
    Le gouvernement japonais, a déclaré le ministre des Affaires 
étrangères Fumio Kishida, analyse la nouvelle photo et pense 
qu'il s'agit bien de Yasuda. Le secrétaire général du 
gouvernement, Yoshihide Suga, a dit quant à lui que Tokyo 
faisait tout son possible pour obtenir sa libération. 
    Début 2015, le groupe djihadiste Etat islamique (EI) avait 
décapité deux Japonais - un consultant en sécurité et un 
journaliste de guerre. A l'époque, le gouvernement japonais 
avait déclaré qu'il ne négocierait pas la libération d'otages 
auprès des djihadistes. 
 
 (Kaori Kaneko; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant