Syrie : un nouveau convoi d'aide humanitaire a quitté Damas pour Madaya

le , mis à jour à 14:13
0
Syrie : un nouveau convoi d'aide humanitaire a quitté Damas pour Madaya
Syrie : un nouveau convoi d'aide humanitaire a quitté Damas pour Madaya

Un nouveau convoi d'aide humanitaire a quitté Damas, jeudi matin, vers la ville assiégée de Madaya, où les habitants souffrent de famine. Un total de 44 véhicules a pris la route dans la matinée. «La priorité est d'apporter de la farine et des produits sanitaires», a indiqué Pawel Krzysiek, porte-parole du Comité international de la Croix Rouge (CICR) à Damas.

Des équipes médicales sont également présentes dans le convoi. Il est «essentiel» de laisser entrer des médecins à Madaya «pour examiner les patients et déterminer leur état de santé», a déclaré Linda Tom, une porte-parole de l'Office pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha).

De difficiles négociations sont actuellement menées par les organisations humanitaires pour évacuer de Madaya les personnes les plus affaiblies par la malnutrition ou souffrant de maladies. Le coordinateur humanitaire de l'ONU en Syrie, Yacoub el Hillo, précise que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) est en «négociations directes» avec Damas sur les moyens de mener ces évacuations.

Après le tollé international provoqué par les informations sur la situation alarmante à Madaya, dans la province de Damas, le régime a donc cédé en autorisant lundi l'entrée lundi de ces 44 camions dans la ville de 42.000 habitants. Un autre convoi de 17 camions se dirigeait par ailleurs jeudi matin vers deux localités chiites, Foua et Kafraya, encerclées par les rebelles dans la province d'Idleb, au nord-ouest de la Syrie.

Médecins sans frontières (MSF) a fait état de 28 personnes mortes de faim à Madaya depuis le 1er décembre. Les habitants de Foua et Kafraya vivent aussi dans un état de détresse bien que le régime ait pu larguer à plusieurs reprises de l'aide. Le CICR a réitéré mercredi sa demande de levée de tous les sièges en Syrie, assurant que 400.000 personnes vivaient assiégées dans ce pays.

VIDEO (le 12 janvier). Arrivée du premier convoi d'aide ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant