Syrie-Un nouveau bombardement au chlore suspecté à Alep

le
0
    BEYROUTH, 6 septembre (Reuters) - Des dizaines de personnes 
ont été intoxiquées par une attaque au gaz soupçonné d'être du 
chlore mardi dans un quartier d'Alep contrôlé par l'opposition 
syrienne, a-t-on appris de source médicale. 
    D'après les bénévoles de la Défense civile syrienne, 
l'organisation fournissant les premiers secours dans les zones 
rebelles, des hélicoptères de l'armée syrienne ont largué des 
barils d'explosifs contenant du chlore sur le quartier de 
Soukari, dans l'est d'Alep. 
    La Défense civile parle sur sa page Facebook de 80 personnes 
souffrant de suffocation, dont des enfants, mais ne fait pas 
état de morts. L'Observatoire syrien des droits de l'homme 
(OSDH) évoque pour sa part 70 cas de suffocation en citant des 
sources médicales sur place.  
    Le gouvernement de Bachar al Assad rejette systématiquement 
les accusations d'attaques chimiques. Son allié russe a estimé 
le mois dernier qu'un rapport de l'Onu et de l'Organisation pour 
l'interdiction des armes chimiques (OIAC) mettant en cause Damas 
pour deux bombardements de ce genre en 2014 et 2015 n'était pas 
concluant. 
    Les forces gouvernementales syriennes et leurs alliés ont 
rétabli dimanche le siège d'Alep, que des insurgés avaient 
réussi à briser début août à la faveur d'une offensive au 
sud-ouest de la ville. 
 
 (John Davison; Tangi Salaün pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant