Syrie : un Français de 32 ans soupçonné de terrorisme arrêté à Berlin

le
1
Syrie : un Français de 32 ans soupçonné de terrorisme arrêté à Berlin
Syrie : un Français de 32 ans soupçonné de terrorisme arrêté à Berlin

Il n'a pas échappé au radar des services de renseignement allemands. Un Français soupçonné d'activité terroriste a été arrêté samedi à Berlin de retour de Syrie, a déclaré dimanche un porte-parole de la police fédérale allemande. L'homme, appréhendé à la descente d'un vol Istanbul-Berlin, est en garde à vue depuis samedi soir dans la capitale allemande, a précisé le porte-parole, confirmant une information (en allemand) du quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) à paraître lundi.

Ce Français est soupçonné de s'être rendu en Syrie pour se joindre aux jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), a précisé le porte-parole de la police allemande qui a précisé qu'aucun détail supplémentaire ne serait donné avant lundi.

En France, de source proche de l'enquête, on précise qu'il s'agit de Tewffik Bouallag, né il y a trente ans à Dreux (Eure-et-Loir), qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis vendredi 13 juin par le tribunal de grande instance de Paris pour «association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes».

Soupçonné de préparer des attentats en Europe

Selon le FAZ, citant des sources au sein de la police, l'homme est considéré comme un «gros poisson» par les forces de l'ordre. Il aurait participé à des combats en Syrie où il aurait été blessé, postant plusieurs fois des photos de ses blessures sur internet. Toujours selon le journal, les autorités le soupçonnent d'être revenu en Europe pour recruter des extrémistes ou pour préparer un attentat.

Samedi, le ministère français de l'Intérieur avait annoncé avoir expulsé jeudi soir vers son pays un Tunisien qui recrutait des jeunes jihadistes dans la région de Grenoble (Isère). Depuis un an et demi, les candidats au jihad sont de plus en plus nombreux et leur retour en Europe après un passage en Syrie présente aux yeux des responsables de l'antiterrorisme le principal risque ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le dimanche 15 juin 2014 à 19:26

    nom prénom svp ?