Syrie : un drone filme la ville de Homs dévastée

le
1
Homs, troisième ville de Syrie, ravagée par la guerre, et filmée par un drone en 2016.
Homs, troisième ville de Syrie, ravagée par la guerre, et filmée par un drone en 2016.

Il ne reste rien, ou presque. Homs, troisième ville de Syrie (centre ouest), n'est plus qu'un champ de ruines. Un spectacle d'apocalypse, rythmé par des routes désertes et des immeubles détruits, abandonnés, éventrés. Ces images ont été enregistrées en ce début d'année par un drone télécommandé, puis mises en ligne sur Youtube par un journaliste russe, Alexander Pushin, qui travaille pour l'agence Russiaworks. Il s'était déjà fait connaître pour des images hallucinantes de l'aéroport de Donetsk, détruit en pleine crise ukrainienne.

Cinq ans de guerre, l'apparition de l'État islamique, les bombardements de la coalition internationale et de l'armée syrienne ont fait fuir la quasi-totalité des 900 000 habitants de la ville. Ne restent que quelques minarets de mosquée encore debouts. La vidéo est ainsi justement titrée : "Homs après la guerre. Destructions, enfants abandonnés."

Depuis que la rébellion contre le chef de l'État Bachar el-Assad a commencé en 2011, la guerre a fait plus de 250 000 morts et des millions de réfugiés et de déplacés. Et alors que les négociations pour une sortie de crise piétinent à Genève, près de 500 000 personnes vivent encore en état de siège en Syrie.

Source Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gillesk6 le mercredi 3 fév 2016 à 17:47

    Marseille en 2023.