Syrie : un attentat-suicide commis par un Américain, selon Washington

le
0
Syrie : un attentat-suicide commis par un Américain, selon Washington
Syrie : un attentat-suicide commis par un Américain, selon Washington

Les Etats-Unis ont confirmé ce vendredi qu'un Américain avait commis un attentat suicide en Syrie. Selon NBC et le New York Times, qui avaient rapporté l'information dès mercredi, le jihadiste d'une vingtaine d'années aurait fait sauter, dimanche dernier, un camion rempli d'explosifs, dans la province d'Idlib. Selon des spécialistes du renseignement américain cités par plusieurs médias outre-Atlantique, il s'agirait de la première attaque-suicide menée par un citoyen américain depuis le début de la guerre en Syrie en mars 2011, qui a fait plus de 162 000 morts et des millions de déplacés.

«Je peux confirmer que cet individu était un citoyen américain», a reconnu la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki ce vendredi, refusant de donner des détails sur cet homme, indiquant simplement qu'il était «impliqué dans un attentat suicide à la bombe à l'intérieur de la Syrie». Plus tard dans la soirée, elle a dévoilé que l'individu incriminé«semble être Moner Mohammad Abu-Salha». Le New York Times a de son côté précisé que l'homme avait grandi en Floride, était âgé d'une vingtaine d'années et avait des origines moyen-orientales.

Le nom de guerre du jihadiste qui a trouvé la mort dans l'attentat serait Abu Huraira Al-Amriki. Vraisemblablement en Syrie depuis un an, il combattait avec le front Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, qui a publié une vidéo sur Youtube et revendiqué l'attentat sur Twitter. La vidéo, diffusée par SITE Intelligence Group, montre une énorme explosion ainsi que la photo d'un jeune homme barbu identifié comme l'auteur de l'attentat et tenant dans ses bras un chat.

BREAKING: This picture claims that an American man, Abu Huraira al Amriki, has become a suicide bomber in Syria. pic.twitter.com/O2428To7nw? Shiraz Maher (@ShirazMaher) 27 Mai 2014

Au moins 70 jihadistes se seraient rendus en Syrie pour combattre le régime de Bachar al Assad. En mai 2013, Nicole Lynn ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant