Syrie : tout comprendre de la nouvelle trêve

le , mis à jour à 00:41
0

La trêve en Syrie entre en vigueur ce lundi à 18 heures. Reste à savoir pour combien de temps. Car l’accord russo-américain, qui prévoit en théorie un arrêt des combats pendant quarante-huit heures renouvelables entre le régime syrien et les rebelles, n’inclut pas toutes les factions armées présentes sur le terrain tandis que d’autres ont d’ores et déjà refusé de l’appliquer.

 

Ils ont accepté la trêve

 

A l’origine de l’accord, la Russie – soutien du régime de Bachar al-Assad – et les Etats-Unis – soutien des rebelles dits «modérés» – se sont bien sûr engagés à respecter la trêve. Damas et ses 300 000 soldats ont accepté, samedi, de s’y soumettre. Alliés de Bachar, la République islamique d’Iran et le Hezbollah libanais ont soutenu officiellement le cessez-le-feu.

 

Très présents dans le nord de la Syrie, les Kurdes ne sont pas directement impliqués dans la guerre civile syrienne, leurs opérations militaires visant principalement l’Etat islamique. Mais les différentes factions – la coalition arabo-kurde soutenue par l'Occident, les Forces démocratiques syriennes (FDS), et les Unités de protection du peuple kurde (YGP) – ont indiqué qu’elles respecteront la trêve.

 

Ils ne font pas partie de l’accord

 

L’accord russo-américain ne tiendra que si «les groupes faisant partie de l'opposition légitime se distancient» des djihadistes. L’Etat islamique est évidemment tenu à l’écart de l’arrêt des combats, mais il n’est de toute façon pas engagé dans la lutte entre le régime syrien et les rebelles : l’EI est un troisième belligérant, avec son organisation propre et qui ne soutient aucun des deux camps.

 

Le vrai point de discorde concerne le Front Fateh al-Cham. L’ex-Front al-Nosra a changé de nom après sa rupture avec al-Qaïda pendant l’été, mais il est toujours considéré comme une organisation terroriste par les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant