Syrie-Reprise des négociations à Genève le 10/5, dit Moscou

le , mis à jour à 14:33
0
 (Actualisé avec incertitude sur la date, détails, réactions) 
    MOSCOU/BEYROUTH, 27 avril (Reuters) - Les négociations sur 
la paix en Syrie reprendront le 10 mai, a déclaré mercredi le 
vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov 
mais une porte-parole de l'émissaire de l'Onu Staffan de Mistura 
a indiqué qu'aucune date n'avait été fixée pour l'instant. 
    Interrogée sur les propos de Mikhaïl Bogdanov rapportés par 
l'agence de presse russe Ria, la porte-parole du diplomate 
onusien a précisé dans un courrier électronique que la date du 
10 mai n'était qu'une supposition et qu'aucune décision n'avait 
été prise. 
    Le gouvernement syrien a dit mardi s'être entretenu avec 
l'émissaire spécial des Nations unies et que ces discussions 
s'étaient avérées "utiles et productives". 
    De Mistura doit s'adresser au Conseil de sécurité des 
Nations unies ce mercredi pour l'informer de l'état des 
discussions indirectes qu'il supervise à Genève.   
    Un représentant de l'opposition syrienne a répondu mercredi 
qu'il revenait aux Nations unies de déterminer la date de la 
reprise des discussions, ajoutant que l'opposition ne 
reviendrait pas à la table des négociations tant que ses 
demandes ne seront pas acceptées. 
    "Pendant ce temps, les décisions ne sont pas prises sur le 
terrain en Syrie", a déclaré à Reuters George Sabra, l'un des 
négociateurs du Haut Comité des négociations (HCN) mis en place 
par l'opposition syrienne. 
    Le HCN a suspendu la semaine dernière sa participation aux 
discussions de paix organisées à Genève pour protester contre 
l'intensification des violences en Syrie.   
    La Russie s'inquiète par ailleurs de l'annonce par Barack 
Obama de l'envoi en Syrie de 250 membres des forces spéciales 
américaines afin de soutenir les milices combattant le groupe 
Etat islamique (EI) qui a enregistré une série de revers 
récemment. 
    Moscou souhaite obtenir plus de détails sur le déploiement 
de cette force terrestre, a déclaré Maria Zakharova, 
porte-parole du ministère russe de la Défense. 
    L'envoi de 250 soldats constitue le plus important 
déploiement américain sur le sol syrien depuis le début de la 
guerre civile en 2011. Le contingent sur place va passer de 50 à 
300 soldats. 
     
 
 (Polina Devitt et Tom Perry,; Nicolas Delame pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant