Syrie : reprise des combats au lendemain d'un G20 houleux

le
0
Syrie : reprise des combats au lendemain d'un G20 houleux
Syrie : reprise des combats au lendemain d'un G20 houleux

De Bagdad à Jérusalem, de Bombay à Buenos Aires, de Washington à Beyrouth et à Paris, les responsables ecclésiastiques relaient depuis deux jours l'appel aux «prières et au jeûne» du pape François pour la paix en Syrie. Mais cela suffira-t-il, ce samedi, à apaiser les esprits au lendemain d'un G20 extrêmement tendu aux relents de guerre froide ? Alors que les équipes de Barack Obama tentent à la fois de convaincre le Congrès américain et les responsables européens d'intervenir militairement contre le régime syrien, que François Hollande espère toujours une coalition internationale et que la Russie continue de soutenir Bachar al-Assad, les Français semblent avoir tranché: selon un sondage, 68% d'entre eux sont contre l'engagement militaire de leur pays en Syrie. Sur le terrain, les combats ont repris...

Reprise des combats au nord de Damas. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les combats ont repris samedi entre armée et rebelles aux environs de la ville chrétienne de Maaloula, au nord de Damas, deux jours après le retrait de combattants rebelles de l'une des entrées de la cité antique. Selon l'ONG, les combats ont été déclenchés par une attaque de l'armée contre des combattants rebelles postés dans un hôtel situé sur une colline environnante. La télévision d'Etat syrienne, citant une source militaire, a indiqué que l'armée avait pris pour cible l'hôtel et des positions environnantes où s'étaient retranchés des «terroristes», tuant plusieurs d'entre eux et détruisant des missiles et des mortiers qui étaient en leur possession.

Les citoyens français réticents. Si le président François Hollande et le chef de la diplomatie Laurent Fabius continuent ardemment leurs tractations auprès de leurs voisins européens, les citoyens français ne semblent pas aussi déterminé à intervenir en Syrie. Selon un sondage Ifop pour Le Figaro publié ce samedi, plus de deux Français sur trois (68%) ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant