Syrie : rendez-vous à Genève pour les Américains et les Russes

le
2
Syrie : rendez-vous à Genève pour les Américains et les Russes
Syrie : rendez-vous à Genève pour les Américains et les Russes

Laisser une chance à la diplomatie... et maintenir la menace militaire. Alors que la proposition russe de démanteler l'arsenal chimique de Damas a été reçue favorablement par les Etats-Unis et la France, ces derniers ont réaffirmé ce mercredi leur engagement militaire à intervenir contre le régime syrien si les efforts diplomatiques en cours échouent.

Mais face à des opinions très sceptiques sur des frappes contre Damas, ils ne peuvent refuser la main tendue de Moscou, alors que la Russie a transmis mercredi aux Etats-Unis des propositions visant à trouver une issue diplomatique à la crise déclenchée le 21 août par une attaque chimique imputée par à Bachar al-Assad.

Les chefs des diplomaties américaine et russe, John Kerry et Sergueï Lavrov, se retrouveront jeudi à Genève et pourraient y rester jusqu'à samedi. Des experts en armement américains ainsi que l'envoyé spécial de la Ligue arabe et de l'ONU Lakhdar Brahimi seront présents. D'ici là les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU devaient se retrouver dans la nuit de mercredi à jeudi.

VIDEO. Obama opte pour la diplomatie

>> Les événements de la journée

00h40. Le conseil de sécurité de l'ONU a discuté, sans aboutir à une conclusion... Les cinq ambassadeurs (Etats-Unis, France, Russie, Chine, Royaume uni) se sont réunis 45 minutes à la mission russe auprès de l'ONU à New York. «Chacun a exposé sa position mais il n'y a pas eu de véritables négociations», explique un diplomate du Conseil. Les ambassadeurs ont évoqué «des éléments susceptibles de faire partie d'une résolution», explique un autre, sans donner plus de détails. «On s'attend à une réunion plus décisive jeudi à Genève, entre les deux ministres des affaires étrangères» russe et américain, Serguei Lavrov et John Kerry, commente un troisième diplomate.

22h18. L'Alliance bolivarienne envoie de l'aide humanitaire aux réfugiés au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • baljo le mercredi 11 sept 2013 à 16:00

    Rions un peu: http://www.lecontrarien.com/

  • pichou59 le mercredi 11 sept 2013 à 15:56

    l'empereur et son aide de camp????