Syrie : Poutine se différencie

le
0
Le premier ministre russe s'est entretenu mardi avec Nicolas Sarkozy et François Fillon.

Après un dîner, lundi soir, et un entretien, mardi, avec son homologue Vladimir Poutine à Matignon, François Fillon a indiqué n'avoir eu «aucun contentieux» avec son partenaire russe. Il a tout de même concédé une différence de taille, à propos de la Syrie. Lors d'une conférence de presse, Vladimir Poutine a jugé «sans perspectives» toute «intervention dans les affaires d'un État souverain». Un parfait chorus avec Dmitri Medvedev, qui a déjà déclaré dimanche que Moscou userait de son droit de veto à l'ONU contre toute résolution du Conseil de sécurité condamnant la répression en Syrie.

François Fillon est alors intervenu à son tour pour souligner que «le Conseil de sécurité de l'ONU ne peut rester muet plus longtemps» et que «le moment approche où chacun va devoir prendre ses responsabilités», allusion à une possible mise aux voix d'un projet de résolution auquel la France a activement participé. Les «approches différentes» entre la France et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant