Syrie: "Plus jamais la guerre", le pape relance son appel sur Twitter

le
1
Syrie: "Plus jamais la guerre", le pape relance son appel sur Twitter
Syrie: "Plus jamais la guerre", le pape relance son appel sur Twitter

"Plus jamais la guerre, plus jamais la guerre", a tweeté lundi en neuf langues le pape François, renouvelant sur le puissant réseau social son appel pressant de dimanche sur la place Saint-Pierre contre toute solution armée au conflit en Syrie. Les tweets du pape sont reçus par quelque 9 millions de "followers" en neuf langues, dont 3,5 millions en espagnol, et 2,9 en anglais, et seulement 86.000 en arabe. Ils peuvent bien entendu être retweetés, ce qui multiplie leur portée. Elevant la voix dimanche avec force en condamnant l'usage des armes chimiques et en menaçant du "jugement de Dieu et du "jugement de l'Histoire" les responsables des massacres dans les guerres, le pape s'était adressé de manière pressante à la communauté internationale pour arrêter toutes les guerres et sauver la Syrie: "nous voulons que dans notre société déchirée par les divisions et les conflits, explose la paix. Plus jamais la guerre! Plus jamais la guerre!""Ces jours-ci, avait-il ajouté lors de la prière dominicale de l'Angelus, mon c?ur est profondément blessé par ce qui se passe en Syrie et angoissé par les développements dramatiques qui s?annoncent".Des frappes limitées visant à punir le régime de Bachar al-Assad pour son usage présumé d'armes chimiques contre des civils sont actuellement préparées par les Etats-Unis, et la France a indiqué être prête à s'y associer.Par ailleurs, le Vatican a annoncé que le cardinal français Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue inter-religieux, représenterait le pape François à une conférence organisée par la Maison royale hachémite à Amman mardi et mercredi sur "les défis des arabes chrétiens" au Moyen-Orient. Une conférence dont le pape avait parlé avec le roi Abdallah II, lors de leur entretien au Vatican mercredi dernier. Le pape et le roi avaient alors souligné "la contribution positive que les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M250378 le lundi 2 sept 2013 à 16:56

    Attendez pour voir dans les prochaines années ce qui va arriver.