Syrie : Paris veut sortir de l'impasse à l'ONU

le
0
Les efforts déployés par la France à l'ONU suscitent un certain scepticisme.

«Il n'est pas nécessaire de réussir pour entreprendre.» Jamais avare de bons mots, le représentant français à l'ONU, Gérard Araud, a bien résumé, en citant Guillaume d'Orange, la façon dont la France envisage l'impasse diplomatique du Conseil de sécurité sur le dossier syrien. Le blocage russo-chinois empêche toute avancée politique. La militarisation du conflit déplace le débat hors des Nations unies. Il n'en est que plus important, vu de Paris, de tout tenter pour ne pas laisser la situation échapper complément au Conseil.

La France, qui préside cet organe depuis le début du mois, prépare donc une réunion des ministres des Affaires étrangères, le 30 août à New York, sur la situation humanitaire de plus en plus précaire. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ou l'un de ses adjoints, présentera un bilan sur le sujet. Quelque trois millions de personnes reçoivent actuellement sur place l'aide du Croissant-Rouge syrien, qui est dépassé par la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant