Syrie-Paris impute le bombardement d'une école à Moscou ou Damas

le
1
 (Actualisé avec réaction ministère russe de la Défense §6-8) 
    PARIS, 27 octobre (Reuters) - Les frappes aériennes qui ont 
visé mercredi une école de la province d'Idlib, en Syrie, 
faisant au moins 26 morts, ont été menées soit par la Russie 
soit par le régime syrien de Bachar al Assad, a déclaré jeudi 
Jean-Marc Ayrault.         
    "Nous venons d'assister encore il y a quelques heures au 
bombardement d'une école, au moins 20 morts, des enfants, des 
innocents", a dit le ministre français des Affaires étrangères 
lors d'une conférence de presse à Paris. 
    "Qui est responsable? En tout cas ce n'est pas l'opposition 
qui est responsable puisque pour bombarder il faut des avions", 
a-t-il poursuivi. "Ce sont soit les Syriens, le régime de Bachar 
al Assad, soit les Russes". 
    "C'est encore une nouvelle fois la démonstration de 
l'horreur de cette guerre qui est une guerre contre le peuple 
syrien et que nous ne pouvons pas accepter", a-t-il ajouté.  
    La Russie avait démenti un peu plus tôt, par la voix de la 
porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, être 
derrière ce raid.  
    Le ministère russe de la Défense a précisé mercredi soir 
qu'aucun avion de guerre ne se trouvait dans cette zone aérienne 
au moment de l'attaque meurtrière. 
    Igor Konachenkov, porte-parole du ministère de la Défense, a 
ajouté que les images de l'incident enregistrées par un drone 
russe montraient que les dégâts ne pouvaient pas être le 
résultat d'une frappe aérienne. 
    Les équipes de secours et l'Observatoire syrien des droits 
de l'homme (OSDH) affirment que les frappes aériennes commises 
soit par des avions russes, soit par des avions syriens, ont tué 
26 personnes, pour la plupart des enfants. 
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 5 mois

    balkany était témoin