Syrie : Paris et Moscou butent sur leurs divergences

le
0
Les Russes ne veulent pas d'une résolution contraignante pour le régime d'Assad.

Envoyé spécial à Moscou

Laurent Fabius et son homologue russe, Sergueï Lavrov, ont affiché leurs divergences, lors de la brève visite effectuée mardi à Moscou par le chef de la diplomatie française. Trois jours après l'accord russo-américain sur l'élimination des armes chimiques, samedi à Genève, et au lendemain du front commun occidental affiché à Paris sur la ­Syrie, l'étape russe a permis de constater que Moscou tenait fermement ses positions dans l'âpre négociation devant mener au vote d'une résolution à l'ONU, théoriquement «dès cette semaine».

Sur plusieurs points clés, le chef de la diplomatie russe a pris ses distances avec la ligne de fermeté maintenue par la France sur le dossier syrien. Le rapport des inspecteurs de l'ONU sur le massacre du 21 août à Damas jugé «accablant» par Ban Ki-moon? «Nous avons de sérieux éléments qui montrent que (cette att...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant