Syrie : Palmyre reconquise par l'armée syrienne

le
0
Un char de l'armée syrienne à proximité de Palmyre le 22 mars.
Un char de l'armée syrienne à proximité de Palmyre le 22 mars.

L'armée syrienne, appuyée par l'aviation russe, est entrée jeudi dans la ville antique de Palmyre, contrôlée depuis près d'un an par le groupe extrémiste État islamique (EI), rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et une source militaire. "Les forces du régime sont entrées dans Palmyre du côté sud-ouest, dans le quartier al-Gharf à l'issue de combats contre l'EI", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire, précisant que l'armée avançait "lentement en raison des mines" plantées par les djihadistes. Une source militaire syrienne a affirmé de son côté à l'AFP que "l'armée est entrée du côté nord-ouest après avoir pris le contrôle d'une partie de la Vallée des tombeaux", où se trouvent les célèbres tours funéraires de la cité antique. "Les violents combats se poursuivent (contre l'EI) dans la zone", a-t-elle ajouté.

Appuyée par l'aviation russe, l'armée a commencé le 7 mars une bataille pour reprendre la ville inscrite par l'Unesco au patrimoine de l'humanité et prise par l'EI en mai 2015. Depuis sa prise de contrôle, le groupe extrémiste y a détruit de nombreux trésors archéologiques comme le célèbre arc de Triomphe, les temples de Bêl et de Baalshamin ou encore des tours funéraires symboles de l'essor de cette ville dans les premiers siècles après Jésus-Christ. Le directeur des Antiquités et des Musées de Syrie a assuré jeudi que deux temples détruits par le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant