Syrie : Obama vend ses frappes au Congrès américain

le
0
La Maison-Blanche tente de convaincre les élus démocrates réticents à une intervention et les «faucons» républicains avant le vote des parlementaires.

Le président et ses meilleurs lieutenants sont partis en campagne sur la colline du Capitole. Leur but: convaincre le Congrès d'autoriser une utilisation limitée de la force en Syrie. Tout le monde est sur le pont, de Barack Obama à John Kerry, en passant par Chuck Hagel et le chef d'état-major Martin Dempsey. Le temps limité dont la Maison-Blanche dispose explique l'intensité de l'offensive, le vote parlementaire étant prévu pour la semaine prochaine.

Ce lundi, le signal d'envoi de cette offensive tous azimuts a été donné quand le chef de l'État a reçu John McCain et Lindsey Graham, figures de proue du Parti républicain. Les deux sénateurs, très engagés depuis deux ans en faveur d'une intervention en Syrie, ont apporté leur appui au projet d'Obama, qu'ils avaient initialement jugé trop timide et trop ta...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant