Syrie-Obama et Hollande mettent en garde contre une escalade

le
0
    WASHINGTON, 24 novembre (Reuters) - La France et les 
Etats-Unis ont mis en garde mardi contre un risque d'escalade 
après la destruction d'un avion russe par l'armée de l'air 
turque et ont appelé une nouvelle fois Moscou à concentrer ses 
frappes sur l'Etat islamique en Syrie.  
    "L'événement qui s'est produit est grave et éminemment  
regrettable", a déclaré François Hollande aux côtés de son 
homologue américain Barack Obama, lors d'une conférence de 
presse à Washington. 
    "Ce qui vient de se produire oblige encore à trouver une 
solution pour résoudre la crise syrienne, car nous voyons les 
risques autrement d'un embrasement général", a ajouté le chef de 
l'Etat français.  
    "Toute escalade (...) serait extrêmement dommageable par 
rapport à la seule cause qui convienne, qui est de lutter contre 
le terrorisme et contre Daech". 
    Le président américain a estimé de son côté que "la Turquie 
comme tous les pays a vait  le droit de défendre son intégrité 
territoriale et son espace aérien".  
    "Il est important de nous assurer que les Russes et les 
Turcs (...) prennent bien entendu des mesures pour éviter que la 
situation dégénère", a déclaré Barack Obama.  
    "Tout cela nous montre qu'il y a quand même un problème 
permanent avec les opérations russes dans la mesure où celles-ci 
se produisent près des frontières turques et visent l'opposition 
modérée qui est appuyée par la Turquie et par d'autres pays". 
 
 (John Irish, avec Marine Pennetier à Paris, édité par Sophie 
Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant