Syrie : nouveaux raids sur Alep, au moins 25 civils tués

le , mis à jour à 14:06
0
Syrie : nouveaux raids sur Alep, au moins 25 civils tués
Syrie : nouveaux raids sur Alep, au moins 25 civils tués

La violente offensive lancée lundi par les forces du régime de Bachar al-Assad se poursuit sur Alep ce samedi. Au moins 25 civils ont été tués dans des raids aériens sur le secteur rebelle de la ville, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. L'ONG, basée à Londres, précise que sept de ces victimes ont été tuées alors qu'elles faisaient la queue pour acheter du yaourt dans un marché du quartier de Boustane al-Qasr. Le correspondant de l'AFP a décrit une scène tragique, avec une mare de sang et des parties de corps déchiquetées sur le sol. Les cliniques étaient débordées par l'arrivée des nombreux blessés.

 

Les habitants des quartiers rebelles sont terrés chez eux après une nuit déjà marquée par des bombardements meurtriers. L'OSDH fait état de raids de l'aviation russe et du largage de barils d'explosifs par les hélicoptères du régime pour la seconde nuit consécutive. Très peu de gens osaient sortir samedi matin, les rares personnes dehors cherchant à trouver de la nourriture. Ajoutant à leurs souffrances, les près de deux millions d'habitants d'Alep étaient privés d'eau samedi, conséquence des frappes de la nuit, selon l'ONU. 

L'OSDH a également fait état de combats entre forces rebelles et gouvernementales dans un secteur autour des quartiers d'Amiriya et de Cheikh Saïd, dans le sud d'Alep.

 

Un nouveau type de roquette

 

Dans la nuit, des habitants et des militants ont décrit l'utilisation d'un nouveau type de roquettes qui secoue le sol comme un tremblement de terre et assez puissant pour qu'un immeuble de plusieurs étages s'écroule comme un château de cartes. L'explosion, qui provoque d'énormes cratères, d'environ cinq mètres par cinq, détruit également le sous-sol du bâtiment, où les habitants trouvent habituellement refuge. 

 

Le correspondant de l'AFP dans les zones rebelles, situés dans l'est de l'ancienne capitale économique syrienne, a fait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant