Syrie: Moscou et Téhéran pour une nouvelle impulsion diplomatique

le
0
    MOSCOU, 11 octobre (Reuters) - Les ministres russe et 
iranien des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov et Mohammad 
Javad Zarif, qui se sont entretenus mardi par téléphone, sont 
convenus de la nécessité d'une nouvelle impulsion diplomatique 
pour tenter de résoudre la crise en Syrie, rapporte le ministère 
russe des Affaires étrangères.     
    Lavrov et Zarif, dont les pays soutiennent le régime du 
président syrien Bachar al Assad, ont souligné que seul un 
accord politique pouvait mettre un terme à la guerre civile. 
    La Russie a mis son veto samedi au Conseil de sécurité des 
Nations unies à un projet de résolution présenté par la France 
qui appelait à un arrêt immédiat des bombardements et à 
l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne sur Alep, la 
grande ville du nord de la Syrie. 
    Un texte soumis parallèlement par la représentation 
diplomatique russe à l'Onu n'a pas obtenu un nombre suffisant de 
voix pour être adopté. 
    Washington a de son côté suspendu toute coopération avec 
Moscou sur le dossier syrien après l'échec, à la mi-septembre, 
du cessez-le-feu proclamé en application d'un accord que les 
deux puissances avaient négocié dans la nuit du 9 au 10 
septembre à Genève. 
 
 (Lidia Kelly; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant