Syrie-Moscou espère voir "le plus possible" d'opposants négocier

le
0
 (Précise les propos du ministre qatari) 
    MOSCOU, 25 décembre (Reuters) - Le chef de la diplomatie 
russe a déclaré vendredi que Moscou souhaitait que la délégation 
de l'opposition syrienne appelée à participer aux négociations 
de paix avec le gouvernement de Bachar al Assad soit "la plus 
large possible". 
    "Il est essentiel de faire en sorte que le plus grand nombre 
possible de membres de l'opposition participent aux futures 
négociations", a dit Sergueï Lavrov pendant une conférence 
conjointe avec son homologue qatari, Khaled al Attiyah. 
    La Russie a jusqu'à présent insisté pour que seule 
l'opposition "légitime" soit habilitée à participer aux 
négociations avec le régime de Damas, position qu'elle a répétée 
après la récente création sous l'égide de l'Arabie saoudite d'un 
"secrétariat" rassemblant opposants politiques et rebelles en 
vue des pourparlers de paix. 
    Le ministre du Qatar a de son côté indiqué que son pays 
n'était pas favorable à une classification systématique des 
groupes d'opposition avant ces négociations, que les Nations 
unies espèrent faire débuter fin janvier. 
    "Nous sommes contre la classification systématique des 
groupes. Ce qui est plus important, c'est de comprendre la 
raison pour laquelle ces groupes ont pris les armes, leurs 
objectifs et leurs intérêts", a expliqué Khaled al Attiyah. 
    L'établissement d'une liste des groupes "terroristes", sur 
laquelle figureraient des mouvements djihadistes comme l'Etat 
islamique et le Front al Nosra, lié à Al Qaïda, fait depuis des 
semaines l'objet d'intenses tractations, Damas et ses alliés 
russe et iranien souhaitant y adjoindre de nombreux autres 
groupes rebelles.   
 
 (Maria Tsvetkova avec Mostafa Hashem au Caire; Tangi Salaün 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant