Syrie-Les USA disposés à coopérer avec la Russie et l'Iran

le
0

(déclarations, contexte) NATIONS UNIES, 28 septembre (Reuters) - Les Etats-Unis sont disposés à coopérer avec la Russie et l'Iran pour essayer de mettre un terme au conflit qui déchire la Syrie depuis plus de quatre ans, a déclaré lundi Barack Obama. Le président américain a cependant répété devant l'Assemblée générale des Nations unies que toute solution au conflit passait par le départ de Bachar al Assad, ce à quoi s'opposent Moscou et Téhéran. "Les Etats-Unis sont prêts à travailler avec toutes les nations, y compris la Russie et l'Iran, pour résoudre le conflit", a dit Barack Obama dans son discours. "Le réalisme réclame qu'un compromis soit trouvé pour mettre fin aux combats et au final éradiquer l'EIIL (Etat islamique). Mais le réalisme réclame également qu'une transition en bon ordre permette de tourner la page Assad et (l'émergence) d'un nouveau dirigeant et d'un large gouvernement qui reconnaisse qu'il faut mettre un terme à ce chaos afin que le peuple syrien puisse commencer à reconstruire." Les Etats-Unis ont lancé l'année dernière une campagne de bombardements contre des positions tenues par l'EI en Irak et en Syrie mais ils refusent d'engager des troupes au sol. "On ne peut pas s'accommoder de mouvements apocalyptiques comme l'EIIL, et les Etats-Unis ne regrettent pas d'employer leur armée dans le cadre d'une large coalition", a-t-il dit. "Mais nous devons nous accorder sur le fait qu'il ne peut y avoir, après tant de bains de sang, après tant de carnages, de retour au statu quo d'avant-guerre." Barack Obama doit rencontrer plus tard dans la journée de lundi son homologue russe Vladimir Poutine, qui s'exprimait après lui à la tribune de l'Onu et a qualifié d'"énorme erreur" le fait de ne pas coopérer avec Assad pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI). ID:nL5N11Y3K6 (Jeff Mason et Louis Charbonneau; Nicolas Delame pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant