Syrie: les tergiversations de l'opposition agacent Paris

le
0
La réunion de la Coalition nationale tarde à donner sa position sur l'organisation de la conférence à Genève voulue par Moscou et Washington.

Réunie en conclave à Istanbul depuis une semaine, la Coalition nationale, principal groupe de l'opposition à Bachar el-Assad, n'a toujours pas fait connaître sa position sur la conférence de Genève que Russes et Américains veulent réunir en juin. Cette incapacité constitue le «principal obstacle» à l'organisation d'une telle conférence, regrettait mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov. «Les divergences entre les groupes qui combattent le gouvernement et l'incapacité de nos partenaires, y compris les États-Unis et l'Union européenne, à assurer un niveau de représentation des forces d'opposition ayant suffisamment d'autorité, constituent l'obstacle principal», affirmait le vice-ministre russe, quelques heures après la rencontre à Paris entre les chefs de la diplomatie américaine, John Kerry,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant