Syrie-Les Russes bombardent les rebelles de l'Armée de la conquête-TV

le , mis à jour à 13:06
2

(actualisé avec source gouvernementale syrienne) BEYROUTH, 1er octobre (Reuters) - L'aviation russe a bombardé jeudi des positions de "l'Armée de la conquête" dans le nord-ouest de la Syrie, où cette alliance rebelle a enregistré des succès ces derniers mois, a rapporté la chaîne de télévision Al Mayadine, favorable au régime syrien. Le soutien militaire de la Russie va amener un "grand changement" dans le cours du conflit syrien, notamment grâce à l'entrée en scène d'un matériel de surveillance de pointe, a-t-on déclaré jeudi de source gouvernementale syrienne. "La situation va sans aucun doute grandement évoluer, grâce aux technologies de pointe et aux armements des troupes russes(...), notamment dans le domaine de la surveillance et de l'identification des cibles", a-t-on indiqué. Selon la chaîne Al Mayadine, dont le siège est au Liban, les avions russes ont mené jeudi au moins 30 frappes, notamment contre la ville de Djisr al Choughour, tenue par les rebelles dans le nord-ouest de la Syrie. Les frappes aériennes ont visé d'autres secteurs de la province d'Idlib, comme la zone montagneuse de Zaouiya, de même que certaines parties de la province d'Hama, plus au sud. La chaîne de télévision Orient News, proche de l'opposition syrienne, a rapporté quant à elle que les avions russes avaient visé des positions des insurgés dans la province de Hama. L'Armée de la conquête, qui regroupe plusieurs composantes de l'insurrection syrienne, dont le Front al Nosra (affilié à Al Qaïda), mais pas l'Etat islamique, s'est emparée cette année de la ville d'Idlib, et par la suite de Djisr al Choughour, infligeant des revers de taille au régime de Damas, cela non loin des régions méditerranéennes de la Syrie, qui sont un bastion de Bachar al Assad. A Moscou, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que l'armée de l'air russe, qui a mené ses toutes premières frappes mercredi, visait en Syrie une liste d'organisations "terroristes" bien connues, bombardant des positions déterminées en coordination avec l'armée syrienne. "Ces organisations (figurant sur la liste des cibles) sont bien connues et les objectifs sont choisis en coordination avec les forces armées de Syrie", a-t-il dit. (Sylvia Westall à Beyrouth, Lidia Kelly et Andrew Osborn à Moscou; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hcadot le jeudi 1 oct 2015 à 13:34

    Quel argumentaire!!

  • M5005891 le jeudi 1 oct 2015 à 13:17

    Il ne faut pas attendre grands choses des russes, se sont des menteurs comme ils ont pu le prouver à de très nombreuses reprises.