Syrie : les rebelles s'emparent d'un autre poste-frontière

le
0
Les rebelles ont pris position au nord d'Alep face à la frontière avec la Turquie. Mais ils ont abandonné un point de contrôle à la frontière irakienne. Un nouveau bilan des violences fait état de 19.000 morts.o Les rebelles poursuivent leurs efforts sur les postes-frontières

Les rebelles syriens affirment dimanche avoir pris le poste frontalier de Bab al Salam, à la frontière turque, au nord d'Alep, ce qui constitue le troisième poste-frontière pris lors de ces quatre derniers jours à l'armée régulière dans la région. Mais leur position serait bombardée par les forces fidèles au régime d'Assad. Sur une vidéo, un homme se présentant comme porte-parole de la Brigade Tempête du nord de l'Armée syrienne libre (ASL), bras armé de la contestation du régime, déclare: «Al-Salama a été libéré de la mafia Assad».

Cette semaine les combattants hostiles au régime Assad ont occupé à la frontière turque les postes de Bab al Haoua et de Djarablous, rappelle Reuters. Mais selon l'AFP le poste de de Bab al Haoua est désormais occupé par un groupe d'environ 150 combattants islamistes. Venus d'Algérie, d'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, d'Egypte, de Tchétchénie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant